top of page

Deux raisons parmi tant d'autres...


Les cieux sont les cieux de l'Eternel, Mais il a donné la terre aux fils de l'homme. Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l'Eternel, Ce n'est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence; Mais nous, nous bénirons l'Eternel, Dès maintenant et à jamais. Louez l'Eternel! Psaumes 115. 16-18

Dans un article publié il y a bientôt deux ans, j’ai parlé de sept raisons pour lesquelles nous devons être reconnaissants envers Dieu. Avec le temps, il m’arrive parfois d’oublier quelques-unes, cependant Dieu prend toujours le soin de me rappeler que sa bonté envers moi ne s'épuisera jamais. Il me rappelle des faits du passé qui me portent à témoigner sa grandeur. D’ailleurs, je ne suis pas la seule. J’ai rencontré une femme qui a toujours un témoignage sur ses lèvres parce qu’elle croit que tout ce que nous possédons vient de Dieu comme il est dit dans ce verset : « ...Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t'offrons. » 1 chroniques 29:14b.

Ainsi, laissez-moi partager brièvement le témoignage d’une sœur de notre communauté chrétienne. C’est une femme généreuse, ayant toujours un beau sourire sur son visage, et toujours tiré à quatre épingles. Elle aime raconter les merveilles de Dieu dans sa vie. Son histoire ne cesse d’épater son entourage. En fait, en l'écoutant, il est clair qu’elle a de bonnes raisons d'avoir un visage rayonnant. En voici deux:


1. Un cadeau précieux


Elle s’appelle Marie Carmel Dumesle, elle est veuve et mère d’une fille (adulte). Lors d’une rencontre d’actions de grâce, voici ce qu’elle nous a confié:

- « Ça fait vingt ans, je vis avec une transplantation de rein. Mon Dieu m’a permis de le trouver de façon miraculeuse après trois mois et demi d’attente. À cette époque-là, je faisais la dialyse, j'étais sur une liste d’attente. L’un des médecins m’a confié que même si je trouvais le rein, mes jours seront abrégés, parce que cela dépend du système immunitaire d’une personne à une autre. Le corps peut rejeter le rein ou bien l’accepter. Après avoir prié et supplié Dieu, les frères et sœurs me soutenant également, j’ai été témoin de sa gloire parce qu’il m’a fait cadeau d’un rein tandis que beaucoup d'autres personnes attendaient également.


Depuis vingt ans, je prends les médicaments nécessaires, je fais attention aux bactéries et aux virus sachant que si je fais une imprudence, ça peut me coûter la vie. »

Exubérant de joie, elle chantait ce petit air bien connu :

Si’w wè map viv jodia

Se gras Bondye-k sou mwen

Se pa anyen-m fè pou sa

Se gade-m gade-m wè’m konsa.

kite’m loue….

2. De la mort à la vie


Elle raconte encore en disant : « Peu de temps avant la transplantation, on m'a déclaré mort, on venait me chercher dans le but de m’emmener à la morgue. Une sœur qui était à mon chevet, a empêché les deux hommes de m'y emmener. Cette sœur a fait une prière en ma faveur en ces termes: Seigneur Jésus, dans une semaine sera l'anniversaire de sa fille, est-ce que c’est ce cadeau que tu lui donnerais? Fais qu'elle vive, donne-lui ce cadeau, la vie juste pour sa petite fille. Dieu a écouté la prière de la sœur, et je suis revenue à la vie. Amen! C’est la raison pour laquelle je rends grâce à mon Dieu puisque j’ai vu grandir ma fille qui me donne aujourd’hui un beau-fils et un petit-fils. »


Le rein, l'un des organes essentiels…

Je ne suis pas scientifique, mais par curiosité, après avoir écouté ce témoignage, je suis allée faire une petite recherche sur les reins et j’ai découvert que les reins jouent un rôle vital dans la vie de l'être humain. Permettez-moi, cependant, de vous épargner des détails.


Les reins, lorsqu'ils ne fonctionnent pas correctement peuvent provoquer des maladies rénales chroniques qui pourraient affecter nos systèmes vitaux. Selon un article titré Comprendre le bon fonctionnement des reins, l’auteur décrit trois grandes fonctions essentielles des reins comme suit :

  1. Ils régulent la quantité d’eau dans nos systèmes organiques

  2. Ils éliminent aussi les déchets et les toxines

  3. Ils produisent des hormones



Je ne pouvais qu’exclamer ceci : « Notre Dieu est extraordinaire! » J’ai toute suite compris la joie qui débordait du cœur de Marie Carmel parce que sans l'intervention divine, elle ne serait pas en vie aujourd’hui, elle ne verrait pas sa fille grandir ni son petit-fils. Ce miracle lui a permis de comprendre l’amour de Dieu envers elle et sa famille, car étant pécheresse, elle ne le méritait pas. Tout simplement, Dieu lui a fait grâce. Il est fidèle. Grand en fidélité, jour après jour, tu me tiens par la main, tu as pourvu chaque jour à mes besoins.


Dans la même veine, une auteure chrétienne renchérit :


« Il nous comble de ses bienfaits. Nous lui devons la nourriture que nous mangeons, l'eau que nous buvons, les vêtements que nous portons, l'air que nous respirons. Sans une intervention spéciale de la Providence, l'air serait empesté et pollué. Il est un bienfaiteur et un protecteur généreux. La puissance de Dieu se manifeste dans les battements du cœur, dans l'activité des poumons, et dans le flux vital qui circule dans les milliers de vaisseaux différents qui parcourent le corps. Nous lui sommes redevables de chaque moment de notre existence et de tous les avantages de la vie. Les pouvoirs et les facultés qui placent l'homme au sommet de la création sont un don de Dieu. »

Ellen G. White, Conseils à L'économe, chapitre 2, Notre généreux bienfaiteur, paragraphe 19.2-3


S’il y a une chose à retenir dans le témoignage de la sœur Marie Carmel Dumesle, c'est la joie d'être en vie. Une joie qui s’est manifestée par sa reconnaissance envers Dieu. David dans Psaumes 115.16-18 s’exclame « Les cieux sont les cieux de l'Eternel, Mais il a donné la terre aux fils de l'homme. Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l'Eternel, Ce n'est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence; Mais nous, nous bénirons l'Eternel, Dès maintenant et à jamais. Louez l'Eternel! »




Chers amis lecteurs, lectrices, Dieu nous comble de ses bienfaits. C’est la raison pour laquelle nous lui devons la gratitude, la reconnaissance pour ce qu’il est et ce qu’il fait pour nous. Soyons reconnaissant(e)s comme notre sœur afin de partager avec d'autres l'immense amour de Dieu concrétisé à la croix par le sacrifice de son fils, Jésus.


Gertrude Joseph

Membre de l'équipe de rédaction du blog EAFO

117 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page