top of page

Servir ma passion et ma vocation

Je dois vous avouer que lorsqu'on m'a demandé de donner mon témoignage sur ma passion d'être au service, j'ai dit oui car ça me paraissait facile. Mais quand j'ai commencé à me questionner sur la raison pour laquelle c'est devenu une passion, j'ai un peu paniqué, de peur d'avoir à révéler mes  imperfections et mes motifs cachés...

Je veux quand même être vrai avec moi-même.  Alors j'ose me dévoiler.

Mon enfance

D'abord, très jeune, dans ma famille, l'entraide était tout simplement normale. Nous étions une famille très unie. Il ne fallait pas poser de questions; on devait simplement s'entraider pour survivre.


Étant la 18e de 19 enfants, je n'ai pas été élevée seulement par mes parents, mais aussi par mes sœurs aînées qui étaient à la maison. Ma mère était principalement à la couture ou au tricot pour nous habiller. Mes parents n'étaient pas éduqués et mon père était illettré.  Moi-même, j'ai grandi avec de grandes difficultés d'apprentissage qui ne m'ont pas permis de compléter mon secondaire.




Mon adolescence

À l'âge de 16 ans, j'ai commencé à travailler aux services des autres. J'y ai développé la joie de faire une différence dans la vie des gens. Aussi, je me libérais de l'immense pression que mon cerveau subissait d'étudier et d'essayer de retenir les consignes enseignées. Ce qui m'a également passionnée, c'est qu'on appréciait mes engagements et mon dévouement sincère.


À 18 ans, j'ai marié un homme éduqué mais qui venait d'une famille très dysfonctionnelle avec qui nous avons eu deux enfants, un garçon et une fille. Il était totalement surpris par l'entraide, la compassion envers les autres et l'amour que ma famille démontrait.

Tout ce que vous faites, faites-le de bon coeur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, Colossiens 3:23

La faveur de Dieu

À partir de ma passion pour le service, Dieu m'a ouvert de nombreuses portes pour des emplois que je croyais ne pas être de mon calibre ou de mes compétences. Par la suite, j'ai suivi plusieurs formations dans différents domaines pour approfondir mes connaissances et développer mon estime personnel, malgré mon défi d'apprentissage.


J'implorais Dieu constamment de guider et protéger mes enfants à travers une adolescence qu'on disait critique. Dieu leur a permis de bien réussir et de compléter leur maîtrise. Plus tard, les deux se sont mariés et j'ai hérité 5 petits-enfants intelligents qui se développent de façon merveilleuse. Gloire à Dieu!


Mon désir d'entraide était devenu à ce moment-là très intense dans le but de remettre à Dieu les bénédictions qu'Il procurait à ma famille. Plus j'aidais, plus Dieu pourrait exaucer mes prières. J'avais appris, "donnez et vous recevrez" (Matthieu 7:7). Mes demandes augmentaient...

Une révélation inattendue

Après avoir joint les Adventistes, il y a deux ans, à mon baptême, j'étais très surprise d'apprendre que tout ce que Dieu fait pour nous est GRATUIT!

Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Matthieu 10:8b

Wow.. C'était toute une révélation!


Ma reconnaissance

Maintenant, je peux dire, "C'est par reconnaissance de Son amour et Sa protection envers moi et ma famille " que je reste passionnée à Le servir. Quelle belle opportunité de Le louer!


Oui, Dieu me permet encore de continuer à aider autrui. La peine et la misère des autres me touchent beaucoup et je suis sensible à leur douleur. Servir est ma passion, ma vocation de Dieu. J'essaie aussi de transmettre à mes petits-enfants la joie qu'on obtient et aussi qu'on procure de rendre service.


J'essaie aussi de transmettre à mes petits-enfants la joie qu'on obtient et aussi qu'on procure de rendre service.

Je vous souhaite à tous de ressentir cette passion profonde qui nous nourrit avec beaucoup d'amour.

Amen.


Pauline Farley

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Amen! Béni soit l'Éternel! c'est très inspirant.

Que Dieu te bénisse sr Pauline et raffermir ta foi.

Bon sabbat!

Sr Miolène


Like
Posts à l'affiche
Posts Récents